2 oct. 2019 Aix en Provence (France)
Le projet « sacs d'histoires » plurilingues et pluriculturelles
Jessyca Tretolat  1  , Karima Gouaïch  1@  , Muriel Zougs  1  , Fatima Chnane-Davin  1  
1 : ADEF UMR apprentissage didactique évaluation formation
Aix-Marseille Université - AMU

Le projet DAFIP (vague 3) « Sacs d'histoires » a débuté en septembre 2019. Il est piloté par Fatima Chnane-Davin, Professeur des universités membre du laboratoire ADEF, à Aix-Marseille université. L'équipe de chercheurs intervenant dans ce projet se compose d'autres membres du laboratoire ADEF : Jessyca Tretola, Karima Gouaich, Muriel Zougs et Guillaume Ponthieu, docteurs en sciences de l'éducation et sciences du langage. Sandrine Eschenauer, maître de conférences membre du laboratoire LPL et Sarah Labidi, étudiante en master MEEF font également partie de l'équipe de recherche. Ce projet est mené en coopération avec Martine Steurer, IEN de la circonscription de l'Estaque ; Fabienne Gambarosa, enseignante d'UPE2A, Anne Laroche, référente REP+ et Marion Courset, directrice, toutes trois de l'école Saint André Barnier ; et Estelle Chauvin, formatrice au CASNAV d'Aix-Marseille.

Ce projet consiste à faire circuler dans les familles un sac d'histoires en langue française et en langues étrangères correspondant aux langues maternelles ou d'origine des élèves. Il a pour objectif de contribuer à l'entrée dans le langage oral de communication et de scolarisation et à l'entrée dans l'écrit des élèves fragiles, en s'appuyant sur trois pôles : l'élève, l'enseignant et la famille.

Pour l'élève, il s'agira de valoriser ses langues et ses cultures, de faciliter son entrée dans l'écrit en langue de scolarisation et de favoriser le rôle du plurilinguisme et du pluriculturalisme dans ses apprentissages scolaires. L'élève sera également encouragé à assumer et à se construire une identité plurielle. Il sera sensibilisé à l'altérité et à la tolérance pour apprendre avec les autres et ses apprentissages seront favorisés par le biais de projets ludiques et créatifs, plurilingues et pluriculturels.

Deux axes seront principalement visés pour l'enseignant. D'une part, il s'agira de développer son pouvoir d'agir, à la fois par une meilleure compréhension du contact des langues, du plurilinguisme et du pluriculturalisme, et par une meilleure évaluation des compétences plurilingues et pluriculturelles de ses élèves. La formation à la diversité linguistique et culturelle à l'école, aux approches plurielles et au pluriculturalisme, par le biais du numérique et d'activités ludiques, sera privilégiée. D'autre part, il s'agira de former l'enseignant à faire entrer les élèves dans une langue seconde, dans la langue de scolarisation et dans l'écrit, grâce à une meilleure connaissance des besoins langagiers des élèves et des gestes professionnels d'adaptation linguistique pouvant être utilisés par l'enseignant pour aider les élèves fragiles sur le plan linguistique et culturel. 

Pour la famille, la co-éducation école-famille est pensée à travers l'élaboration de projets plurilingues et pluriculturels sur l'exemple du modèle canadien Elodil. Il s'agit surtout de renforcer le lien école-famille et d'ouvrir la classe aux langues et aux cultures des familles. Il s'agira également de permettre aux parents francophones et plurilingues de s'ouvrir à d'autres langues et cultures. Enfin ce projet permettra aux parents plurilingues d'identifier leur patrimoine linguistique ou biographie langagière, de développer un plurilinguisme harmonieux, de décoder les attentes et les implicites de l'École, et de favoriser la motivation intrinsèque des élèves et des différents membres de la famille.



  • Poster
e
Personnes connectées : 1